Pride de Nuit : Samedi 10 Mars – 21h – Lyon

Dans la nuit du 31 décembre 2017, trois personnes, dont deux femmes trans ont été agressées alors qu’elles sortaient d’une boîte de nuit située dans le 1er arrondissement de Lyon, et se rendaient au Centre LGBTI ou était alors organisée une soirée du nouvel an par deux collectifs : 2MSG et The BIG Tape. Les agresseurs, une dizaine de personnes identifiées hommes, s’en sont pris verbalement et physiquement à elles du fait de leur transidentité, les ont insultées, en tenant des propos transphobes, lesbophobes et racistes, des menaces de mort, puis leur ont balancé une bouteille en verre, et les ont frappées à l’aide de bâton ; et enfin les ont poursuivies alors qu’elles courraient pour rejoindre le Centre. Les agresseurs ont fini par déguerpir lorsque des membres des assos et collectifs organisant la soirée sont sorties pour les mettre à l’abri.
Ces violences sont intervenues à la suite d’injures proférées tout au long de la nuit.

En effet, durant tout le déroulement de la soirée, les personnes présentes ont fait face à un flot ininterrompu d’insultes LGBTQIAphobes et sexistes, au moindre pied mis à l’extérieur du centre. Des passants ont même filmé et pris en photos les personnes étant devant et à l’intérieur du centre.
Ce qui s’est passé cette nuit-là n’est malheureusement ni rare ni anecdotique. Des agressions et insultes transphobes, et plus largement LGBTQIAphobes, sexistes et racistes ont lieu tous les jours, notamment dans l’espace public et privé. L’espace public ne l’est pas pour tout le monde. Le risque d’agression est perpétuel pour nous, qui ne sommes pas des mecs cis genre hétéro.


Ce qui s’est passé cette nuit-là est un exemple de ce que vivent chaque jour les personnes trans, particulièrement précarisées et discriminées au sein de notre société, et parfois même au sein de nos communautés.
Parce que ces violences sont la marque d’une oppression systémique hétéropatriarcale et cissexiste, nous avons décidé d’organiser collectivement une marche de nuit en réponse aux agressions lgbtqiaphobes et sexistes qui ont lieu tous les jours dans les rues de Lyon, car ces espaces et ces moments nous appartiennent également.

FièrEs et venèrEs, nous voulons pouvoir être en sécurité dans l’espace public et dans les lieux de fête.
FièrEs et venèrEs, nous en avons marre de changer de trottoir, de baisser les yeux, de se faire discrèt-e-*-s.
FièrEs et venèrEs, nous ne nous laisserons pas faire.

Nous nous donnons rendez-vous le samedi 10 mars à 21h pour une PRIDE DE NUIT en mixité choisie personnes LGBTQIA et meufs, pour reprendre la rue, la nuit!

(n’hésitez pas à nous contacter pour le lieu ou si vous venez de loin et avez besoin d’hébergement etc)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *